Déplacements (2017-2020)

Acrylique sur toiles
Dimensions variables

Description

Déplacements se présentent comme des ensembles de peintures posés au sol sur lesquelles figurent des fragments de corps peints en niveaux de gris sur fonds noirs. Manipulables, les corps se renversent et se plient, s’agglomèrent ou se dispersent au gré de dramaturgies chorégraphiées en fonction des espaces de présentation.

Ces ensembles de toiles, dont les images initiales présentent des situations dans lesquelles se sont retrouvé.es hommes, femmes et enfants lors de leurs exils, supposent un parallèle établi entre l’orchestration politique des déplacements - de pays en pays, de camps en camps - et le déplacement du sujet, anonymisé, transformé en « images-produits » interchangeables, ajustées et transférées de média en média en fonction d’espaces de diffusion, de récits et de publics définis.

Avec ce travail, Matthieu Boucherit prolonge une posture critique déjà énoncée par les séries  Théâtres  et Happy Hands  , construite autour de la production d’images « types » et composées, théâtralisant le réel ou évocatrices d’une filiation à l’iconographie picturale. Mais c’est par l’intégration de son rôle de metteur en scène, qu’il convoque une nouvelle zone de friction. En surjouant le geste pictural, le choix des compositions et ses dispositifs plastiques, il tend à rendre compte des connivences entre représentations médiatiques et culturelles qui participent à la construction d’idéologies et de rapports de pouvoir sur les êtres et leurs histoires.

Exposition Jardinons les Possibles, Grandes Serres de Pantin, Nuit Blanche 2019

BOUCHERIT MATTHIEU

Exposition Jardinons les Possibles, Grandes Serres de Pantin, Nuit Blanche 2019

Matthieu Boucherit - Déplacements.jpg

Exposition In the Flow, INSA de Rouen, 2019

Matthieu Boucherit - Déplacements.jpg

Exposition In the Flow, INSA de Rouen, 2019

MATTHIEU BOUCHERIT-DEPLACEMENTS

Bienvenue Art Fair, 2019

Exposition Tremblements, Galerie Valérie Delaunay, 2017 

Exposition Tremblements, Galerie Valérie Delaunay, 2017